L'histoire d'Allonnes

Allonnes est aujourd'hui une commune à la campagne, dont le paysage urbain est marqué par les grands ensembles des années 1960-1970. Pourtant, Les vestiges les plus anciens remontent au IVè siècle avant notre ère.

Allonnes la romaine

1er siècle-IVè siècle après J.-C

À l'époque gallo-romaine, la commune se couvre progressivement d'édifices publics imposants (thermes, sanctuaires), mais également d'un probable secteur d'habitat et/ou d'artisanat, ainsi que d'une nécropole.

Une agglomération antique

Ce peuple gaulois occupait à peu près l'actuel département de la Sarthe. L'empereur Auguste crée entre 16è et 12è avant J.-C. la civitas des Aulerques Cénomans dont le chef-lieu de la cité est Vindinum (Le Mans). Les seules inscriptions qui la mentionnent proviennent du sanctuaire de Mars Mullo d'Allonnes.

 

A noter

Depuis 1994, les fouilles entreprises sur le sanctuaire de Mars Mullo ont permis de préciser les travaux menés précédemment par un historien local, Pierre Térouanne, mettant ainsi en évidence la place essentielle de cet édifice dans la cité des Aulerques Cénomans.

Allonnes la médiévale

Vè – XVè siècle

La période médiévale est mal connue. Les monuments antiques paraissent fermés puis abandonnés et on devine un repli spatial et démographique.

C’est pourtant en 616, dans le testament de Saint Bertrand, évêque du Mans, qu’apparaît la première mention d’Allonnes. Cet ouvrage livre également la plus ancienne mention de l’église Saint Martin dans la vie d’Höel, évêque du Mans de 1083 à 1096.

Allonnes la moderne

XVIIIè siècle – 1958

Un simple pont de bois au lieu dit La Raterie reliait Allonnes au Mans. Il fut remplacé en 1884 par un pont de fer (1884) sur lequel la ligne de tramway Le Mans-Mayet passa à partir de 1897 et ce jusqu’en 1946.
Le château de la Forêterie, quant à lui, fut construit en 1890 ; son propriétaire, l’Amiral Avice a été aussi le Maire de la commune. Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands y ont installé leur quartier général, qu’ils finirent par détruire par le feu au cours de leur débâcle en août 1944.

1958 - 1968

Après guerre, la région mancelle voit  affluer des milliers d’ouvriers, principalement dans les usines. C’est l’exode rural.

En Sarthe, c’est à Allonnes que les premiers bâtiments sortirent de terre.

  • En octobre 1958 : le Conseil municipal approuve le plan d’aménagement,
  • le 7 octobre 1959 : la décision officielle, par arrêté ministériel tombe, 18 jours plus tard les bulldozers arrivent,
  • le 4 décembre, M. Garnier maire d’Allonnes, pose la première pierre de la ville nouvelle,
  • le 1er septembre 1961, les premiers occupants de ces nouveaux logements arrivent.


C’est une population jeune qui s’installe. Plus de la moitié des habitants des HLM sont âgés de moins de 20 ans, plaçant Allonnes parmi les villes les plus jeunes de France !

Allonnes la contemporaine

Aujourd’hui

Allonnes restera longtemps un village modeste jusqu’à l’explosion urbaine de la fin des années 50-60.

  • La rénovation de la zone à urbaniser en priorité (ZUP),
  • l’extension de la zone commerciale du Vivier,
  • la création de nouveaux quartiers d’habitations,
  • la zone industrielle du Monné,
  • la vie associative, sportive, et culturelle.

Ces éléments sont des atouts pour la ville d'Allonnes qui continue son développement urbain, économique et humain.    

Pour vous
retrouver

Trouver une association

Pour nous
joindre

Pour en savoir plus sur ce thème

Hôtel de ville

Appeler
02 43 83 42 01
Écrire
Hôtel de Ville
Esplanade Nelson Mandela
72700 Allonnes
Venir
Lundi au jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h
Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
Samedi de 9h à 12h
Haut de page