Migrations, générations : "Des figues en avril" et "Né un 17 octobre"

Le Centre social Gisèle Halimi organise dans le cadre du festival "Dialoguer pour mieux vivre ensemble" une projection et un spectacle les 13 et 14 octobre.

Réalisé par Nadir Dendoune, "Des figues en avril" est un documentaire qui dresse le portrait de Messaouda Dendoune, la mère du réalisateur. A 82 ans, elle apprend à vivre seule dans un deux-pièces de l'île Saint Denis après le décès de son mari, Mohand. Bercée par la musique kabyle, elle se raconte et raconte la France des quartiers populaires.

Le film documentaire "Des figues en avril" sera projeté deux fois mercredi 13 octobre à la salle Jean Carmet. 

Une première séance gratuite est dédiée aux scolaires, collégiens et lycéens est prévue à 10h.  

La seconde séance aura lieu à 20h (tarif unique : 2 euros à partir de 12 ans). La projection sera suivie d'un débat avec le réalisateur Nadir Dendoune.  

"Né un 17 octobre" est un spectacle qui raconte cet événement tragique occulté des mémoires. Ici vont se heurter les imaginaires et les représentations de chacun de ce qu'est la France.

Le spectacle "Né un 17 octobre" sera joué aussi deux fois jeudi 14 octobre à la salle Jean Carmet. 

Le spectacle de 14h est destiné aux scolaires, collégiens et lycéens. Gratuit.

La 2e séance aura lieu à 20h. Entrée : 2 euros : tarif unique. En première partie, concert solo d'Ahmed Jebali (oud) et une partie du spectacle acoustique de "L'oubli pour mémoire", accompagné par Ahmed Jebali.

  • Le pass sanitaire est obligatoire pour assister aux deux événements.